LE BLOG

Bienvenue sur mon blog, vous trouverez ici des articles sur le syndrome du bébé secoué, les pleurs, le deuil périnatal, mes livres, des coups de cœur et mes coups de gueule, des moments de ma vie et des témoignages. Bref, du concentré de moi et de tout ce qui fait mon ADN, mon combat. Bonne lecture.

Bertrand.

Vous souhaitez participer, échanger sur un sujet, contactez moi.

17 janvier 2022, journée de lancement de la campagne nationale de prévention du Syndrome du Bébé Secoué.. Il n’a jamais eu en France une campagne d’une telle ampleur. Elle est le résultat de l’implication de tous les acteurs de prévention, de parents victimes témoignant sur le syndrome du bébé secoué. Les victimes voient en ce plan national, un début de reconnaissance.

Pendant ces 2 dernières années, les confinements nous ont montré une hausse des faits de maltraitances au sein de la famille. Nous avons tous entendu parlé de violences conjugales dans les médias mais qu'en est il des violences faites aux enfants et plus particulièrement des bébés secoués?

Bertrand et sa femme ont perdu leur fils après qu’il ait été secoué par sa nourrice. Le papa revient, pour La Maison des Maternelles, sur cette terrible épreuve afin de prévenir sur les risques du syndrome du bébé secoué.

L’association Enfance et Partage s’est constituée partie civile pour représenter ce bébé secoué par son père. Un procès particulier où le syndrome du bébé secoué a été remis en cause par la défense. Même si l’article ne le mentionne pas clairement, ce père a été condamné à 5 ans de prison dont 4 avec sursis pour avoir secoué son fils. Je regrette que l’article soit un hymne à la défense sans point de vue de l’association Enfance et Partage ni du Procureur de la République.

L'association Enfance et Partage s'est constituée partie civile pour représenter ce bébé secoué par son père. Un procès particulier où le syndrome du bébé secoué a été remis en cause par la défense.

Le syndrome du bébé secoué est un traumatisme crânien non accidentel effectué par un adulte. L’adulte prend l’enfant principalement par les aisselles et effectue un mouvement violent d’avant en arrière. La tête du bébé est ballotée d’avant en arrière. Le cerveau choque la boîte crânienne provoquant le déchirement des vaisseaux sanguins entourant le cerveau, des œdèmes cérébrales et des saignements.

%d blogueurs aiment cette page :